Charges de copropriété : les faire baisser est possible !

Charges de copropriété :
les faire baisser est possible… pour ceux qui sont motivés !

 

Le 5ème Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris, qui vient d’être publié, note que pour la 2ième année consécutive, les charges des copropriétés de cette région ont diminué… grâce, en partie, à des syndics volontaires (sans doute souvent « poussés » par des clients tout aussi volontaires !).
N’hésitez donc pas, dans vos régions et vos copropriétés, à suivre cet exemple en agissant pour la réduction de ce poste de coût !

La sécurisation grandissante de notre environnement et l’impératif de diminuer notre consommation énergétique – via une règlementation toujours plus contraignante – avait fait exploser, ces dernières années, les factures des copropriétaires.

Les résultats de la dernière étude de la FNAIM dédiée au Grand Paris montrent toutefois un renversement de situation avec une courbe qui repart à la baisse : chauffage, ascenseur, assurances… ces 3 postes affichent le plus fort recul de coût. Le montant global des charges de copropriété s’est ainsi établi, en 2015, à 36 €/m², soit un recul moyen de 2,5% en un an.

Significatif (d’autant que ce recul annuel est le second) et excellente nouvelle, tant il est vrai que les charges de copropriété peuvent considérablement grever la rentabilité des investissements immobiliers. Les contrôler est donc primordial. Bien entendu, l’étude du Grand Paris ne préjuge pas de résultats qui pourraient être observés dans d’autres régions de France, mais elle est importante car elle prouve que la volonté de réduire ces coûts paie.

Contrôler les charges, ça se travaille !

Les bailleurs – c’est connu – ont tendance à moins s’investir dans la gestion des copropriétés dans lesquelles ils comptent des logements locatifs. Les Assemblées Générales annuelles comptent régulièrement des défections d’investisseurs… Dommage car motiver le syndic à s’investir dans une opération de « cost killing » est très rentable.

Abaisser le coût des charges de copropriété nécessite un vrai travail puisqu’il faut quasiment auditer la copropriété chaque année en se demandant si chacun des contrats passés est bien utile… (certains peuvent être supprimés) et si les autres peuvent être remis en concurrence pour abaisser leur coût, sans pour autant abaisser la qualité du service… Par ailleurs un calendrier prévisionnel des travaux à réaliser dans la copropriété doit être mis en place : s’ils ont évidemment un coût, ils sont aussi source d’économies, à terme : la FNAIM indique, dans son dernier Observatoire, que ce sont notamment les travaux de rénovation liés à l’énergie et engagés les années précédentes qui ont diminué, au cours des deux dernières années, les factures des copropriétés franciliennes.

Suivre l’évolution des charges au fil des ans pour mieux les gérer est judicieux. Des sites d’assistance à la gestion locative, comme Gererseul.com, offrent à leurs clients des outils de suivi du coût de ces charges, mais aussi des outils calculant la régularisation des charges récupérables auprès de ses locataires ; Le tout consultable facilement dans des documents personnalisés.

En tout état de cause, la baisse des charges de copropriété est aussi favorable aux locataires, leur permettant de réduire leur budget logement…
Patrick Chappey – © 2016 Gererseul.com

Naimr

This entry has 0 replies

Comments open

Leave a reply