Economies d’énergie : à quand des aides financières plus importantes aux bailleurs ?

Economies d’énergie : à quand des aides financières plus importantes aux bailleurs ?

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, ont signé, il y a quelques jours, une convention sur la formation des professionnels du secteur aux économies d’énergie (FEEBAT). But clairement affiché : accélérer les travaux de rénovation énergétique. Il est vrai que la facture devient trop lourde pour de nombreux propriétaires !

Dans les résidences neuves, les économies d’énergies sont immédiatement concrètes : la norme BBC (bâtiment basse consommation) appliquée à tous les bâtiments en construction permet de faire baisser significativement la facture. Parfois même, certains heureux propriétaires ou locataires résident dans de nouveaux bâtiments à énergie positive… qui produisent plus que les besoins en consommation de la résidence.

Pour les bâtiments anciens, c’est un peu plus compliqué… Certains sont tellement mal isolés que la facture est multipliée par dix par rapport à une construction neuve. « La facture annuelle de chauffage représente environ 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités : de 250 € pour une maison « basse consommation » à plus de 2.500 € pour une maison mal isolée » lit-on, ainsi, sur le site du gouvernement.

Les efforts pour faire baisser la facture énergétique des immeubles anciens (les plus nombreux, en toute logique) sont toutefois en route… Ainsi, le Plan gouvernemental de rénovation énergétique de l’habitat qui ambitionne un rythme de rénovation de 500.000 logements par an, d’ici à 2017, vise, en effet, à faire diminuer de 38 % la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment à horizon 2020 et à réduire les factures d’énergie qui pèsent lourdement sur le pouvoir d’achat des Français.

Des aides financières (notamment pour des travaux d’isolation thermique, d’installation de chaudières à condensation ou d’équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable) sont disponibles pour les propriétaires souhaitant rénover leurs logements. N’oubliez pas d’en consulter la liste (http://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-energie-credit-dimpot ou http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Aides-financieres,5776-.html) !

Les aides liées aux travaux d’économie d’énergie sont plus importantes pour les propriétaires occupants que pour les propriétaires bailleurs. Dommage. Cette inégalité de traitement peut représenter un frein à la décision d’effectuer des travaux dans les logements locatifs. Or, les locataires n’ont-ils pas droit, eux aussi, à abaisser leur facture d’énergie ?


Patrick Chappey – © 2014 Gererseul.com

 

 

 

 

Crédit photo : © Monkey Business – Fotolia.com