Comment rentabiliser son investissement locatif en copropriété ?

Tout achat immobilier représente un investissement. Si le bien se trouve en copropriété, il existe quelques astuces pour rentabiliser facilement son investissement locatif. On vous explique tout dans ce guide. 

Bien choisir le secteur géographique

Pour rentabiliser un investissement locatif, le critère le plus important est le secteur géographique. C’est ce qui rendra votre bien en copropriété attirant ou non pour les potentiels locataires. Nous vous recommandons de choisir une zone géographique dynamique et bien desservie par les transports en commun. 
Matera
Il est également important de vérifier que le bien acheté correspond aux locataires ciblés. Par exemple, si vous achetez un studio à destination des étudiants mais que ce type de biens est déjà en surnombre dans le secteur où vous achetez, la rentabilité locative sera amoindrie. 

Ne négligez pas non plus les projets urbains : la construction d’un centre commercial aux alentours par exemple pourra valoriser votre bien immobilier. 

Se protéger contre les impayés

Lorsqu’on met son bien immobilier en location, il est important de bien choisir son locataire pour limiter le risque d’impayés. En particulier, sélectionnez vos locataires en fonction de la fiabilité de leurs revenus et n’hésitez pas à demander une caution solidaire au moment de la signature du bail. 

Par ailleurs, nous vous recommandons de souscrire une Garantie Loyers Impayés (GLI) qui vous assure le versement des loyers en cas de défaillance du locataire. 

Attention ! La Garantie Loyers Impayés se souscrit auprès d’une compagnie d’assurance. Il est donc important de comparer les prestations proposées par les différentes compagnies. Certaines d’entre elles exigent des locataires solvables qui doivent remplir plusieurs conditions (un revenu net de trois fois le montant du loyer par exemple). 

Effectuer des travaux en copropriété et dans les parties privatives

Pour valoriser votre bien locatif en copropriété, pensez à effectuer des travaux ! Il existe deux types de travaux en copropriété : 

  • Les travaux dans les parties privatives, qui ne nécessitent aucun accord des copropriétaires sauf s’ils modifient la destination de l’immeuble ;
  • Les travaux en copropriété qui doivent être votés en assemblée générale de copropriété. 

Bon à savoir : Les travaux en copropriété sont tous les travaux qui concernent les parties communes de l’immeuble (ravalement de façade, réfection des toitures, refonte de la cage d’escalier, etc.). 

Bien sûr, les travaux dans les parties privatives sont ceux qui vont valoriser votre bien de façon évidente. Toutefois, les travaux dans les parties communes sont importants pour améliorer la vie dans l’immeuble. Vos locataires auront envie de rester plus longtemps !

Calculer les charges de copropriété déductibles

En tant que propriétaire bailleur, vous pouvez déduire certaines charges de copropriété. Il s’agit de : 

  • La rémunération des agents d’entretien chargés du nettoyage des parties communes ; 
  • 75% de la rémunération du gardien d’immeuble ; 
  • Les dépenses liées à l’exploitation de l’ascenseur ou du monte-charge ; 
  • Les dépenses relatives aux parties communes intérieures (électricité, entretien) ; 
  • Les dépenses liées à l’entretien des espaces verts. 

Les provisions pour charges de l’année précédente doivent être déclarées sur la ligne 229 du formulaire 2044 de déclaration des revenus fonciers ou sur la ligne 230 du formulaire 2044-SPE de déclaration spéciale des revenus fonciers. 

Communiquer avec les autres copropriétaires

Une bonne communication entre copropriétaires permettra au locataire de mieux profiter de son bien et d’y rester plus longtemps. En effet, toute copropriété doit être administrée par un syndic de copropriété, qui peut être professionnel, coopératif ou bénévole. Opter pour un modèle coopératif ou bénévole permet de reprendre le contrôle sur son immeuble et de mieux communiquer entre copropriétaires. 

Mieux communiquer permet non seulement d’avoir une entente cordiale avec les autres copropriétaires de l’immeuble mais aussi et surtout d’investir dans des projets qui valorisent votre bien locatif et de réduire le temps des débats en assemblée générale. 

Bon à savoir : Des plateformes de gestion de copropriété telles que Matera mettent à disposition des copropriétaires en syndic coopératif un espace de communication pour les copropriétaires et les locataires. Le président-syndic peut ainsi diffuser toutes les informations nécessaires aux copropriétaires et aux locataires (intervention d’un prestataire, réunion d’information, etc.). 

Pages similaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez