Avantages des technologies intelligentes pour les propriétaires

L’intelligence artificielle (IA) vient à la rencontre de la gestion locative. Une avancée technologique qui devrait intéresser les propriétaires.

L’intelligence artificielle a commencé sa révolution. C’est en tout cas ce que laissent entendre les médias à propos des outils numériques récemment parus, qui sont non seulement programmés pour exécuter des tâches, mais qui s’améliorent au fur et à mesure de leur utilisation. L’IA, intelligence artificielle, est désormais à la portée de tous.

Intelligence artificielle et gestion locative

L’IA peut intervenir dans tous les domaines. Quels sont les avantages que peut en tirer la gestion locative ? L’automatisation de plusieurs tâches redondantes sont désormais à la portée des technologies intelligentes. Elles permettent de faire gagner un temps considérable à ses utilisateurs. Le phénomène n’échappe pas aux professionnels de l’immobilier.

À lire Gestion des risques liés aux locations de vacances

Quelles tâches peut-on automatiser avec l’IA ?

L’intelligence artificielle permet notamment d’automatiser un grand nombre de tâches administratives : la gestion du paiement des loyers, le paiement des charges, l’envoi de quittances, les relances en cas d’impayés, le calcul de la révision des loyers, la régularisation des charges, etc.

L’IA permet de dégager du temps dans la gestion courante de la location. Les connaissances accumulées par l’IA seront de plus en plus spécifiques et permettront de répondre aux besoins de façon personnalisée, en respectant les méthodes de travail du bailleur.

Quels bénéfices l’IA peut apporter aux locataires ?

Les technologies intelligentes permettront également aux locataires de bénéficier d’informations au plus vite sans que le bailleur ne soit présent pour répondre. La mise en place d’un chatbot permettra de donner aux locataires des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Un chatbot est un logiciel informatique capable de simuler une conversation humaine en répondant de façon pertinente à une question posée, soit de manière écrite, soit parlée. ChatGPT représente une forme aboutie de chatbot destiné au public. Dans le cadre de la gestion locative, le chatbot enregistrera un savoir important en matière de gestion locative et de droit du logement. Il pourra donner aux locataires des réponses précises et extrêmement personnalisées.

À lire Paris 2024 : le point sur le logement en Ile-de-France

Quels apports peut offrir l’IA aux bailleurs et gestionnaires de biens ?

L’intelligence artificielle sera en mesure de donner aux gestionnaires de biens tous les éléments nécessaires à une prise de décision. Elle est capable d’analyser les tendances du marché et de fournir en temps réel le coût moyen des logements ou le montant moyen des loyers. Les données fournies seront bien entendu extrêmement affinées pour correspondre au mieux à la situation du bailleur et de son logement.

L’IA peut également calculer le montant des charges en tenant compte des aspects fiscaux et légaux. Elle sera en mesure de calculer la révision de loyer et de recommander un montant lorsqu’un nouveau locataire se présente. Elle sera en mesure de calculer la rentabilité du logement et de conseiller le propriétaire de l’opportunité de vendre ou d’investir.

Comment utiliser l’IA comme outil de prévention ?

L’intelligence artificielle sera capable d’analyser les données de la gestion locative et donc de donner l’alerte en cas de problèmes. Soit en signalant le problème, soit en l’anticipant.

Les loyers impayés seront, bien entendus, rapidement détectés et signalés, sans attendre, aux deux parties. Un courrier de relance pourra être rédigé à l’attention du locataire et des mesures seront proposées aux bailleurs pour parer au problème.

À lire Optimisation fiscale pour les propriétaires de biens locatifs en 2024

L’IA pourra également signaler au bailleur les défauts qui impactent la rentabilité, par exemple, l’augmentation des charges notamment. Une charge exceptionnelle pourra être anticipée grâce à l’historique des paiements. L’IA sera en mesure d’alerter sur les échéances importantes, notamment les dates d’entretiens des équipements.

Quelles autres utilisations de l’IA dans la gestion locative immobilière ?

L’intelligence artificielle apportera bien des services dans le domaine administratif. Elle sera capable de rédiger une annonce immobilière et de la transmettre à tous les supports adaptés, tant sur le web qu’auprès des agences immobilières. Elle pourra répondre automatiquement aux questionnements des candidats intéressés. Elle pourra également rédiger le contrat de location et aider à l’état des lieux.

L’IA sera également en mesure d’aider au choix des locataires en analysant le dossier de chacun d’eux. Les faux seront détectés avec beaucoup d’acuité, ce qui permettra d’éliminer le dossier (ou non selon le niveau de gravité). L’IA pourra même juger de la solvabilité du locataire et de sa capacité à régler son loyer tous les mois.

Que faut-il attendre de l’IA dans la gestion locative ?

En libérant les gestionnaires immobiliers des tâches administratives redondantes, l’intelligence artificielle donnera plus de temps aux différentes parties. La rentabilité du logement en sera forcément optimisée. L’IA permettra en outre de disposer de données pertinentes pour la prise de décision. Il n’y a aucun doute : la gestion locative et l’intelligence artificielle sont destinées à faire bon ménage.

Partagez
Tweetez
Partagez