Bouquet d’initiatives pour prêter des logements aux personnels soignants

Après les applaudissements aux fenêtres tous les soirs à 20 h, vient maintenant l’aide concrète aux personnels médicaux, très investis dans la lutte contre le coronavirus. Tour d’horizon des initiatives… auxquelles vous pouvez apporter votre contribution.

Alors que chaque minute compte parfois, nombreux sont les personnels hospitaliers qui perdent beaucoup de temps dans le transport domicile/travail. Bénéficier d’un logement plus près de ce dernier peut leur permettre d’être plus rapidement dans les unités de soins, mais aussi de se reposer plus longtemps entre deux services. L’arrivée dans les services ou dans les SAMU de nombreux étudiants en médecine et d’infirmiers va accentuer ce besoin de logements situés près des lieux d’actions.

Heureusement, ces soucis de logements sont parfois annulés par des possibilités de résider dans des appartements prêtés par des bailleurs attentionnés. Ces mises à disposition gracieuses de logements vides (en attente de locataires, notamment) sont de plus en plus organisées par divers organismes.

  • PAP a créé une rubrique spéciale solidarité personnel soignant sur son site. Les propriétaires qui le souhaitent peuvent mettre à disposition un logement en publiant gratuitement une petite annoncé dédiée. Le personnel soignant intéressé les contacte directement.
  • Airbnb, à la demande des Pouvoirs Publics, a également lancé une plateforme dédiée aux professionnels qui luttent contre le coronavirus. Les propriétaires peuvent louer gratuitement leur logement qu’ils n’occupent pas actuellement. Nommé « Appart Solidaire », ce dispositif est ouvert à toutes les personnes mobilisées pour lutter contre le coronavirus. Chaque hôte hébergeant gratuitement une personne dans ce cadre bénéficiera d’un dédommagement de 50 € réglé par Airbnb qui ne prélèvera aucuns frais de transaction.
  • Nexity, autre acteur important du logement (connu, notamment, pour sa mission de promoteur) propose, de son côté, d’héberger dans ses résidences étudiantes Studéa des soignants et des publics vulnérables. 300 logements ont été loués sur tout le territoire par Nexity à l’occasion. En effet, ces logements appartiennent à des particuliers investisseurs qui percevront donc la quote-part du loyer (une fois les frais de gestion déduits) qui leur revient. Nexity annonce aussi envisager d’utiliser la base de données de Bienici pour identifier les logements vacants des particuliers puis prendre contact avec eux, via les agences, afin de les inciter à leur louer ces logements.
  • Welkeys, conciergerie sur Internet, se mobilise aussi pour mettre à disposition des logements au personnel de santé. Avec l’accord des propriétaires, la conciergerie met à disposition ses appartements franciliens.
  • Même initiative de la part de la conciergerie Be My Home, qui lance notamment un appel à tous les propriétaires et locataires ayant laissé leurs appartements vides sur les agglomérations de Lyon et de Saint-Étienne, où la demande est forte.

N’hésitez pas – si vous en avez la possibilité – à participer à cet élan national de solidarité !

Pages similaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

72 Partages
Partagez72
Tweetez
Enregistrer
Partagez