Quelles stratégies de développement durable pour les propriétaires immobiliers ?

Le développement durable est devenu une nécessité pour combattre le réchauffement climatique. Quelle est la part des propriétaires immobiliers dans ce défi ?

L’urgence climatique est désormais reconnue par l’ensemble de l’humanité. L’activité humaine est responsable de bouleversements qui rendent incertain l’avenir des populations sur la planète. Le développement durable est désormais une nécessité et le monde de l’immobilier n’y échappe pas. La construction des ensembles respecte désormais les préconisations en faveur du respect de l’environnement, tout comme la location de logements.

Comment obtenir un immobilier vert ?

Le terme d’immobilier vert s’impose désormais dans le secteur de l’habitat et de la construction. Les investisseurs souhaitent réduire l’impact de leur activité sur l’environnement. Les occupants veulent limiter leur contribution à l’émission de gaz à effet de serre en contrôlant leur consommation d’énergie. Les projets se doivent de répondre à la demande en s’engageant vers une construction durable et engagée pour l’environnement.

À lire Conséquences des modalités de restitution du dépôt de garantie pour le locataire

La Loi Énergie-Climat n° 2019-1147 du 8 novembre 2019 fixe les objectifs de la France en matière de politique énergétique et climatique. A la suite des accords de Paris, elle fixe l’objectif d’une neutralité carbone à l’horizon 2050.

La réglementation thermique de 2020, abrégée RT2020 ou RE2020 et entrée en vigueur au début de l’année 2022, pousse les constructeurs à favoriser la diminution de la consommation d’énergie dans les bâtiments neufs. Il ne faut bien entendu pas nuire au confort thermique des occupants mais au contraire améliorer celui-ci tout en réduisant l’impact environnemental du logement.

L’ensemble des acteurs de l’immobilier et de l’habitat (constructeurs, investisseurs, occupants…) est donc invité à privilégier les solutions qui vont dans le sens du développement durable.

Qu’est-ce qu’un immobilier durable et responsable ?

Pour qu’il soit respectueux de l’environnement, l’immobilier se doit de réduire son impact et de privilégier les énergies renouvelables. Pour limiter l’émission de gaz à effet de serre, la rénovation énergétique des bâtiments est vivement encouragée. Des certifications environnementales ont vu le jour afin d’encourager la transition énergétiques, telles la norme HQE, haute qualité environnementale, la certification BREEAM, Building Research Establishment Environmental Assessment Method, ou la norme LEED, Leadership in Energy and Environmental Design.

À lire Changements dans les critères de charges récupérables pour le locataire

Depuis toujours ou presque, le monde de l’immobilier ne tenait compte que de la surface du logement pour définir sa valeur, privilégiant les critères purement financiers. Le développement durable impose désormais de tenir compte des performances du bâtiment en termes d’efficacité énergétique.

Quelles stratégies doivent adopter les propriétaires immobiliers ?

Afin de réduire l’impact de leurs logements sur l’environnement, les investisseurs et propriétaires immobiliers sont invités à réfléchir sur les solutions écologiques qui vont dans le sens du développement durable.

Privilégier l’efficacité énergétique

Le logement doit privilégier les matériaux et équipements permettant une économie significative sur la consommation d’énergie. Il s’agit par exemple de remplacer l’ensemble des ampoules d’éclairage par des ampoules LED de faible consommation, mais également de renforcer l’isolation du bâtiment pour limiter les besoins en chauffage et en climatisation.

Le propriétaire doit investir dans des équipements modernes et performants en matière de chauffage, de climatisation et de ventilation, en privilégiant les produits dits éco-énergétiques.

À lire Nouveaux dispositifs de réduction d’impôt pour les travaux de rénovation

Explorer les énergies renouvelables

Les nouveaux équipements de traitement de l’énergie privilégient les énergies renouvelables, c’est-à-dire celles dont la consommation reste respectueuse du renouvellement des ressources. Les investisseurs immobiliers et propriétaires de logement peuvent investir par exemple dans l’installation de panneaux solaires photovoltaïques afin de produire de l’électricité sans impacter l’environnement.

L’énergie solaire peut également être utilisée pour les systèmes de chauffage et réduire ainsi l’utilisation d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) dont l’exploitation est extrêmement polluante.

Veiller à la gestion de l’eau

L’économie en matière d’utilisation de l’eau doit également être une priorité pour le propriétaire immobilier. Il doit rechercher les systèmes et équipements qui évitent le gaspillage d’eau (notamment quand celle-ci est potable) comme les robinets à faible débit ou les doubles chasse d’eau dans les toilettes.

Les systèmes de récupération d’eaux de pluie sont également à privilégier et à améliorer pour constituer des réserves d’eau destinées à l’irrigation des jardins et des espaces verts.

Utiliser des matériaux durables

La construction du bâtiment ou ses travaux de rénovation doivent privilégier des matériaux considérés comme écologiques et durables. Il faut également se tourner vers le bois certifié FSC, forest stewardship council, c’est-à-dire produit de façon raisonnable et contrôlé, en préservant notamment la pérennité des bois et des forêts.

Il faut également autant que possible privilégier les matériaux recyclés ou à faible impact environnemental.

Permettre une gestion efficace des déchets

Le propriétaire du logement doit favoriser le tri des déchets afin de permettre le compostage ou le recyclage. En outre, lors des travaux de construction ou de rénovation, tous les matériaux utilisés doivent être récupérés dans le but d’être réutilisés ou recyclés.

Favoriser la mobilité durable

Le vélo et la voiture électriques sont devenus les véhicules les plus engagés dans le développement durable. Pour ces raisons, les investisseurs et propriétaires doivent privilégier l’aménagement dans les résidences de bornes de recharges et les parkings à vélo.

Partagez
Tweetez
Partagez