Crédits d’impôts : profitez-en avant qu’ils ne disparaissent !

Crédits d’impôts

Alors que Nicolas Hulot envisage un malus énergétique fiscal pour les logements “mal isolés”, le gouvernement annonce la suppression du crédit d’impôt pour le changement des portes, des volets et des fenêtres… Le point.

La recherche tous azimuts d’économies conduit les Pouvoirs Publics à minorer les avantages fiscaux accordés aux propriétaires qui s’engagent dans des travaux de rénovation visant à réduire le bilan énergétique de leurs logements. Contradictoire avec les ambitions annoncées et la volonté de « punir » financièrement les propriétaires  qui ne s’engageraient pas dans de tels travaux…

Le CITE sera moins intéressant en 2018…

Le crédit d’impôt sur la transition énergétique sera supprimé l’an prochain pour les fenêtres, les volets et les portes d’entrée. Un dispositif transitoire est toutefois annoncé : de janvier à fin juin, le taux sera réduit de moitié (il passera de 30 % à 15 %), puis le crédit d’impôt sera supprimé. En revanche, pour les autres travaux, le taux continuera à être de 30 %.

… Alors, bénéficiez-en avant la fin de l’année !

Si vous voulez bénéficier de l’avantage fiscal maximal, il faut donc vous dépêcher : faites faire rapidement des devis et réglez les factures avant le 31 décembre de cette année.

Le crédit d’impôt représente aujourd’hui 30 % de la dépense concernant les équipements permettant des économies d’énergie, une meilleure isolation thermique ou la production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (chaudières, appareils de régulation de chauffage, pompes à chaleur, fenêtres, portes, combles, etc.). Le montant des dépenses ne peut excéder 8.000 € pour une personne seule et 16.000 € pour un foyer fiscal sans enfant (montant majoré de 400 € par personne à charge). Vous pouvez donc déduire au maximum 4.800 € du montant de vos impôts. Si le montant du crédit d’impôt est supérieur à l’impôt, le Trésor Public vous verse la différence.

A noter : comme pour l’éco-PTZ, évoqué le mois dernier, les professionnels qui feront vos travaux doivent être certifiés RGE, c’est-à-dire être reconnus garants de l’environnement.

Pour vos logements locatifs, passez un deal avec vos locataires

Ce crédit d’impôt est réservé aux propriétaires occupants ou aux locataires. Comme nous l’avons déjà évoqué dans un précédent article, rien ne vous empêche, pour améliorer la performance de vos logements locatifs, de passer un accord avec vos locataires afin qu’ils engagent les travaux. Un accord peut, par exemple, consister à leur proposer de prendre en charge 70 % de la dépense (par une baisse temporaire des loyers) puisque les 30 % restants seront pris en charge par le crédit d’impôt.

Patrick Chappey – © 2017 Gererseul.com

Gérerseul

This entry has 0 replies

Comments are closed.