Pensez à insérer une clause « modulable » dans vos crédits immobiliers !

Cette possibilité vous permet de suspendre ou de modifier le montant de vos mensualités de remboursement, lorsque vous faites face à des difficultés.

Une souplesse très appréciée en cas de changement de situation financière ou d’aléas externes comme a pu l’être la crise sanitaire du Covid-19 ayant entraîné des difficultés de paiement de loyers par certains locataires. 

Les bailleurs qui investissent n’y pensent pas toujours et pourtant, la crise sanitaire et économique que nous traversons a montré l’intérêt d’un tel dispositif de sécurité. 

Pouvoir réduire son remboursement de crédit ou même repousser les échéances de remboursement est fort appréciable en temps délicats. Car, si tant est qu’elle existe, une assurance loyers impayés n’est pas toujours suffisante. 

Mais attention, tous les crédits ne permettent pas ces arrangements. Il faut que cette souplesse ait été prévue dans le contrat et, évidemment, elle a un coût.

Comment fonctionne le prêt modulable ? 

A noter, d’abord, que la possibilité de modulation joue dans les 2 sens : si vous souhaitez augmenter temporairement la mensualité de remboursement (pour réduire la durée du prêt), c’est aussi possible ! En période de taux très bas, comme actuellement, ce n’est toutefois pas dans votre intérêt ; vous perdriez en plus, la prévoyance attachée à l’assurance décès invalidité du crédit. 

Les banques proposent généralement les conditions suivantes :

  • le report du remboursement pendant une période de 6 mois à 2 ans ;
  • l’augmentation ou la baisse de la mensualité de 10 % à 30 %. En clair, si votre mensualité atteint 1.000 €, vous ne pouvez pas l’abaisser au-delà de 700 € ou l’augmenter au-delà de 1.300 € (si vous avez la permission de 30 % de modulation).

Cette option « modulable » peut être ajoutée à tous types de crédits à taux fixes (elle ne concerne pas les crédits à taux révisables). La banque la propose, en général, mais si elle oublie, n’hésitez pas à en parler. Le pourcentage applicable peut faire l’objet d’une discussion entre vous et la banque. 

A noter qu’un nouveau tableau d’amortissement est édité à chaque fois que l’option est utilisée. Le nombre d’utilisations est, d’ailleurs, parfois limité.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les avantages sont clairs : faire une pause dans le remboursement de son crédit, ou réduire la mensualité de remboursement, peut vous permettre de passer plus sereinement une période financière délicate. Car les impayés de loyers ou un licenciement (qui peuvent être couverts par des assurances spécifiques) ne sont pas les seuls aléas qui peuvent survenir. Une séparation ou tout autre « accident de la vie » peuvent mettre à mal les finances personnelles. Cette respiration que permet l’option modulable est donc appréciable. 

Les inconvénients résident surtout dans le coût de l’option. Sa présence même dans le contrat augmente légèrement son coût global. Par ailleurs, son déclenchement augmente aussi le coût final du crédit puisque sa durée est allongée. Exception faite, bien sûr, du cas (rare) où la mensualité est augmentée. 

Pages similaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez