Nouveau : Gererseul réalise votre déclaration de revenus locatifs LMNP, LMP, SCI… Je m'inscris

Les avantages de la colocation intergénérationnelle

Plus qu’un mode de location, la colocation intergénérationnelle fait entrer dans l’habitat les notions d’aide, de solidarité et de lien social. Les avantages sont nombreux.

La notion de colocation intergénérationnelle désigne le partage d’un logement entre deux personnes de génération différentes, généralement une personne âgée ou à la retraite et un jeune actif ou un étudiant.

La colocation intergénérationnelle, c’est quoi ?

En règle générale, la jeune personne, étudiante ou arrivant sur le marché du travail, recherche une solution de logement peu onéreuse. Une chambre indépendante lui suffit amplement, et la recherche s’oriente vers une chambre chez l’habitant.

À lire Réforme des modalités de révision du loyer en cours de bail

Dans le même temps, une personne senior vivant seule dans son appartement ou sa maison, est à la recherche d’une autre personne intéressée par la location d’une chambre. Idéalement, cette personne pourra aussi s’occuper de l’entretien du logement et rendre quelques services.

La colocation intergénérationnelle repose avant tout sur les notions de partage et de solidarité. La personne âgée recherche de menus services mais aussi une présence, une compagnie et un sentiment de sécurité. La personne plus jeune bénéficie d’un logement sûr, confortable, peu coûteux, voire parfois gratuit.

Plusieurs associations en France ont vu le jour dans le but de connecter les personnes en recherche de colocation intergénérationnelle. Des plateformes se sont également développées sur internet parmi lesquelles Cohabilis, Le Temps pour Toit, Ensemble 2 générations, Colibree, Logement solidaire, etc.

Quelles sont les règles de la colocation intergénérationnelle ?

L’article 117 de la loi du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, définit les éléments d’un contrat de colocation intergénérationnelle. Elle précise que ce mode de location permet aux personnes de soixante ans et plus, propriétaires de leur logement ou locataires, de sous-louer à une personne de moins de trente ans.

À lire Révision des droits des locataires en cas de congé donné par le propriétaire

Les colocataires ne sont toutefois pas tenus de respecter cette législation à la lettre. Un contrat classique de colocation où figurent les droits et devoirs de chacune des parties reste valide. La colocation intergénérationnelle va au-delà du strict respect de la législation. Il s’agit avant tout d’une expérience humaine qui renforce le lien entre générations.

En échange d’un logement, le sous-locataire s’engage à quelques services : assurer le ménage, faire la cuisine, s’occuper des courses, gérer les petits travaux d’amélioration du logement, aider la personne dans ses démarches et ses déplacements… La jeune personne s’engage également à assurer une présence. Elle doit notamment être présente à l’heure du dîner et ne pas quitter le logement jusqu’au lendemain matin.

De son côté, la personne âgée s’engage à fournir à son sous-locataire une chambre avec fenêtre et rideaux et un accès à la salle de bain et aux toilettes. Elle permettra également au sous-locataire de profiter des principales pièces du logement (cuisine, séjour…), des équipements internet (box, télévision, wi-fi…) ainsi que de la terrasse, du garage, du jardin…

La colocation intergénérationnelle, quels avantages ?

Les avantages de la colocation intergénérationnelle sont nombreux. Pour la personne âgée, la présence d’un sous-locataire permet d’atténuer son sentiment de solitude et d’isolement. Par les menus services apportés par le sous-locataire, elle conserve une grande autonomie. Ce maintien à domicile retarde la nécessité d’un placement dans une maison spécialisée.

À lire Impact des nouvelles lois sur la location saisonnière

En outre, la présence du sous-locataire lui apporte de la compagnie et un sentiment de sécurité, notamment le soir. Elle rassure du même coup la famille et qu’une personne est présente en cas de besoin.

Pour le sous-locataire, cette colocation lui permet de bénéficier d’un logement et, s’il est étudiant, d’un espace tranquille pour réviser ses cours. La location est généralement peu élevée, et peut être gratuite dans certains cas.

La colocation intergénérationnelle, quels inconvénients ?

Certaines personnes peuvent trouver des inconvénients à la colocation intergénérationnelle. Notamment les plus jeunes qui aiment sortir le soir et qui n’assument pas leur devoir de présence. Les personnes chez qui la différence générationnelle peut être source de conflits doivent également éviter cette solution de logement.

Lors de la première rencontre entre les deux parties, les règles doivent être clairement fixées et comprises. La personne âgée formulera ses attentes en termes de présence et de services. La plus jeune s’engagera à respecter ces attentes.

La plupart des personnes qui ont vécu la colocation intergénérationnelle, lorsqu’elles étaient étudiantes ou jeunes travailleurs, gardent un bon souvenir de cette expérience. Des liens se tissent inévitablement entre les deux personnes et une affection réciproque, basée sur la confiance, les unit. La colocation intergénérationnelle est avant tout une belle histoire.

Partagez
Tweetez
Partagez