Nouveau : Gererseul réalise votre déclaration de revenus locatifs LMNP, LMP, SCI… Je m'inscris

Paris 2024 : le point sur le logement en Ile-de-France

Se loger à Paris reste une affaire de moyens. Le site locservice.fr, spécialiste de la location de particulier à particulier, a commandé une étude sur les loyers moyens pratiqués dans la capitale. Si celle-ci démontre une augmentation relativement maîtrisée, les analystes estiment que cela est dû à l’encadrement des loyers. Toutefois, le logement parisien reste exposé à une forte tension en raison des prochains Jeux olympiques, des restrictions posées sur les passoires thermiques et des difficultés des ménages à trouver un financement.

Quel est le loyer moyen d’un logement à Paris en 2024 ?

Il ressort de l’enquête publiée par Locservice que le loyer moyen à Paris, charges comprises, est de 1.155 € pour 30,9 m², ce qui représente 37,4 € le mètre carré. Il s’agit d’un coût moyen qui progresse, encore et toujours, mais dont les 2,2% d’augmentation (36,6 € le mètre carré en 2023) restent inférieurs aux chiffres de l’inflation (qui représente selon l’INSEE 4,4% pour l’énergie et 3,6% pour l’alimentation).

En entrant dans les détails, on constate que l’arrondissement le plus cher de Paris n’est plus de VIe comme en 2023 mais bien le premier avec un mètre carré loué à 49.4 €. Pour trouver des loyers de meilleur marché, il faut se rabattre sur les XIXe et XXe arrondissements.

À lire Réforme des modalités de révision du loyer en cours de bail

Sur l’Ile-de-France toute entière, la moyenne reste en-deçà du chiffre symbolique de mille euros. L’enquête de Locservice a dégagé un loyer moyen de 974 €, soit le mètre carré à 25,5 €. Cela représente une augmentation de 2,7% comparable à celle de Paris intra-muros. L’étude distingue le coût moyen du mètre carré en petite couronne (25,95 €, soit 2,9% d’augmentation) et en grande couronne (20,22 € soit 4,3%).

L’enquête constate par ailleurs une augmentation de 4,8% des loyers moyen en province, où le mètre carré est loué, en moyenne, à 14,33 €. Ces recherches démontrent une situation connue depuis toujours : les loyers parisiens et franciliens restent largement supérieurs à ceux de province. La différence, à conditions égales de location, est évaluée à 161%.

Quelle typologie de logement est la plus recherchée sur Paris en 2024 ?

Selon LocService, 48% des contrats de location réalisés entre février 2023 et janvier 2024 ont concerné les appartements d’une pièce, en studio ou en T1. Les T2 représentent quant à eux 27% des baux. Ce nombre important d’installation dans un logement à une ou deux pièces s’explique par une rotation très forte. Les locataires occupent ce type de logement pour une courte durée, et parfois en solution de dépannage. Les studios sont particulièrement sollicités par les étudiants, qui représentent environ 350.000 personnes à loger chaque année.

Paris intra-muros reste la destination préférée des locataires qui souhaitent s’installer en région parisienne. 39% des recherches franciliennes concernent Paris (la moitié d’entre eux sont des étudiants). Les autres recherches favorisent le département des Hauts-de-Seine (13%), de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Le Val-d’Oise est le département le moins sollicité dans les recherches de logement.

À lire Révision des droits des locataires en cas de congé donné par le propriétaire

A Paris, les recherches de logement convergent autour du XVe arrondissement (12%) alors que les VIIe et VIIIe arrondissements sont les moins demandés, en raison du coût élevé des locations et d’une offre plutôt réduite en termes de location courte.

Si Paris fait preuve d’une forte tension en matière de logements, c’est également le cas de certaines communes voisines comme Saint-Ouen (au nord de Paris) ou Levallois-Perret (nord-ouest). Celles-ci s’affichaient d’ailleurs en 2023 aux deux premières places du classement dans ce domaine avant de laisser Paris reprendre le leadership qui lui avait échappé à l’époque des confinements.

Qui sont les locataires en recherche d’un logement à Paris ?

Selon l’étude publiée par Locservice, les locataires qui recherchent un logement sur Paris disposent d’un budget de 934 €. Cela représente moins que les 1.155 € de loyer moyen, ce qui explique les difficultés récurrentes d’accès aux logements parisiens. Les étudiants représentent la moitié des recherches de logement sur Paris et 35% des recherches en Ile-de-France.

L’étude révèle enfin le succès de la garantie Visale. A Paris et dans la région parisienne, le dispositif proposé par Action Logement représente 14% des cautions, contre seulement 7% en province.

À lire Impact des nouvelles lois sur la location saisonnière

Partagez
Tweetez
Partagez