Etude annuelle sur le prix du loyer dans les 35 plus grandes villes françaises

Prix du loyer villes françaises

 

OSLO, l’Observatoire des loyers de la FNAIM, a récemment publié son étude annuelle. Gérerseul vous en présente les principales conclusions qui prennent en compte, en plus du prix, les délais de location.

 

Les loyers pris en compte dans l’étude sont les loyers de relocation, c’est-à-dire  les loyers mis en place lors de la signature de nouveaux baux. Cette étude porte donc sur les loyers instaurés au cours de la dernière année. Si tous les loyers avaient été pris en compte, nul doute que les niveaux moyens auraient été moins élevés ; les anciens loyers tirant la moyenne vers le bas …  L’intérêt de cette étude est qu’elle vous montre le niveau moyen du loyer potentiellement applicable aujourd’hui.

 

Sans surprise, l’agglomération parisienne est en tête concernant les nouveaux prix du loyer.

Le prix de location médian atteint, en effet, 29,1 € / m² à Paris, 19,6 € / m² en petite couronne, et 15,4 € en grande couronne (départements limitrophes). Il faut donc débourser en moyenne, près de 1.160 € pour louer, par exemple, un 40 m² à Paris, 784 € en petite couronne et 616 € en grande couronne. Bien sûr, plus le logement est petit plus le loyer est cher. Ainsi, il n’est pas rare que le loyer d’un studio parisien bien placé de 20 m² atteigne 800 €, soit une moyenne de 40 € m²…

Les délais de location, eux, atteignent 44 jours à Paris, 65 jours en petite couronne et 69 jours en grande couronne.

Attention : le fait qu’il y ait des délais de location ne signifie pas que les bailleurs souffrent forcément d’une période de vacance locative, signale OSLO. Ce délai peut, en effet, courir pendant le temps de préavis de départ du locataire précédent. Cet indicateur est cependant intéressant car il donne une idée du dynamisme du marché locatif.

 

Prix du loyer et délais de relocation dans les 9 autres plus grandes agglomérations

 

  • A Bordeaux, le prix du loyer médian atteint 13,6 € / m² et le délai de relocation est de 33 jours. En périphérie, ces chiffres sont équivalents à  11,8 € / m² et 34 jours.
  • A Grenoble, le prix du loyer médian atteint 12,1 € / m² et le délai de relocation est de 72 jours. En périphérie, ces chiffres sont de 10,9 € / m² et de 59 jours.
  • A Lille, le loyer médian atteint 13,8 € / m² et le délai de relocation est de 14 jours. En périphérie, ces chiffres sont de 11,3 € / m²  et 16 jours.
  • A Lyon, le loyer médian atteint 13,4 € / m² et le délai de relocation est de 36 jours. En périphérie, les chiffres atteignent 10,9 € / m² et  50 jours.
  • A Marseille-Aix, le loyer médian atteint 16,4 € / m² à Aix, 12,4 € / m² à Marseille et 12,2 € / m² en périphérie de ces 2 villes. Les délais de location sont de 75 jours à Marseille et de 65 jours dans le reste de l’agglomération. Les chiffres concernant Aix n’étant pas assez représentatifs, OSLO ne les a pas publiés.
  • A Nantes, le loyer médian atteint 12,1 € / m² et 10,3 € / m² en périphérie. Les délais de location passent de 33 jours au cœur de Nantes à 36 jours en périphérie.
  • A Nice, le loyer médian atteint 15,8 € / m² et le délai de relocation atteint 55 jours. En périphérie, ces chiffres sont de 15,7 € / m² et 49 jours.
  • A Toulon, le loyer médian atteint 12 € / m² et le délai de relocation est de 44 jours. En périphérie, ces chiffres sont de 12,8 € / m²  et 57 jours.
  • A Toulouse, le loyer médian atteint 12,4 € / m² et le délai de relocation est de  64 jours. En périphérie, ces chiffres sont de 10,2 € / m² et 45 jours.

Les marchés des communes de plus de 100.000 habitants voient, elles, leur loyer de relocation médian évoluer entre 7,3 € / m² et 14,3 € / m².

 

  • A Amiens, le prix du loyer médian est de 11,8 € / m² et le délai de relocation atteint 53 jours.
  • A Angers, le prix du loyer médian est de 10,4 € / m² et le délai de relocation atteint 51 jours.
  • A Besançon, le loyer médian est de 9,6 € / m² et le délai de relocation atteint 55 jours.
  • A Brest, le loyer médian est de 8,9 € / m² et le délai de relocation atteint 40 jours
  • A Caen, le loyer médian est de 11,6 € / m². Le délai de relocation n’a pas été calculé.
  • A Clermont-Ferrand, le loyer médian est de 10 € / m² et le délai de relocation atteint 81 jours.
  • A Dijon, le loyer médian est de 11 € / m².  Le délai de relocation n’a pas été publié.
  • Au Havre, le loyer médian est de 9,9 € / m² et le délai de relocation atteint 76 jours.
  • A Limoges, le loyer médian est de 8,7 € / m² et le délai de relocation atteint 51 jours.
  • Au Mans, le loyer médian est de 8,9 € / m² et le délai de relocation atteint 46 jours.
  • A Metz, le loyer médian est de 9,6 € / m² et le délai de relocation atteint 49 jours.
  • A Montpellier, le loyer médian est de 14,3 € / m² et le délai de relocation atteint 45 jours.
  • A Nancy, le loyer médian est de 10,2 € / m² et le délai de relocation atteint 54 jours.
  • A Nîmes, le loyer médian est de 10,2 € / m².  Le délai de relocation n’a pas été publié.
  • A Orléans, le loyer médian est de 10,7 € / m² et le délai de relocation atteint 55 jours.
  • A Perpignan, le loyer médian est de 9 € / m².  Le délai de relocation n’a pas été communiqué.
  • A Reims, le loyer médian est de 10,7 € / m² et le délai de relocation atteint 73 jours.
  • A Rennes, le loyer médian est de 12,6 € / m² et le délai de relocation atteint 34 jours.
  • A Rouen, le loyer médian est de 11,8 € / m² et le délai de relocation atteint 42 jours.
  • A Saint-Denis, le loyer médian est de 11,4 € / m² et le délai de relocation atteint 65 jours.
  • A Saint-Etienne, le loyer médian est de 7,3 € / m² et le délai de relocation atteint 81 jours.
  • A Strasbourg, le loyer médian est de 11,3 € / m² et le délai de relocation atteint 58 jours.
  • A Tours, le loyer médian est de 11,5 € / m² et le délai de relocation atteint 49 jours.
  • A Villeurbanne, le loyer médian est de 11,9 € / m² et le délai de relocation atteint 37 jours.

 

Attention : comme dans le cadre des “prix moyens” de vente, les niveaux moyens de loyer donnent une indication. A vous ensuite (pour la fixation d’un loyer), d’adapter votre prix à la valeur du bien et à ses plus-values qui peuvent justifier un loyer plus élevé que la moyenne enregistrée par OSLO. En tout état de cause, le “juste loyer” n’est jamais le plus élevé possible, mais celui qui va permettre à votre locataire de pouvoir le régler chaque mois et le plus longtemps possible. Ainsi, proposer un loyer 10 % en dessous du prix de marché est parfois judicieux pour fidéliser vos locataires et éviter les soucis de recherche de nouveaux occupants, ainsi que le risque de vacance locative.

Dans tous les cas, pensez à la garantie loyers impayés avec notre partenaire INSOR pour limiter vos risques.

Allez voir l’étude complète de la FNAIM qui détaille les prix des nouveaux loyers par commune, mais aussi par typologie de biens.  

N’hésitez pas à nous laissez vos commentaires ci-dessous; notre équipe sera ravie d’y répondre !

Patrick Chappey – © 2018 Gererseul.com

Laissez un commentaire

  1. hevin says:

    Je trouve que les délais de relocation (si c’est bien la carence locative entre deux locations) est très longue. J’ai un bon moyen pour la ramener à zéro jours

    • Catherine says:

      Bonjour, nous vous remercions pour votre commentaire. N’hésitez pas à partager votre solution avec nos nombreux propriétaires bailleurs, ils seront ravis d’en profiter.

Laissez un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Épinglez