Le patrimoine bientôt pris en compte pour le nouveau calcul APL ?

nouveau calcul apl

Le patrimoine bientôt pris en compte pour le nouveau calcul APL ? Mieux vaut être cigale que fourmi !
Après la réduction ou la suppression de l’aide pour les loyers trop élevés, en juillet dernier, une 2ième réforme 2016 des Aides Personnalisées au Logement est dans les tuyaux. Celle-ci concerne le patrimoine des allocataires : au-dessus de 30.000 € (même détenus sur des livrets A ou d’épargne populaire), il pourrait être pris en compte pour le calcul de cette aide.

Le nouveau calcul apl : quelles conséquences pour les propriétaires

Si cette proposition est effectivement adoptée (le décret pour une application effective le 1er octobre n’est pas encore paru), le message des Pouvoirs Publics sera clair : « inutile de faire des efforts pour mettre de l’argent de côté… L’Etat ne vous en sera pas reconnaissant ; Bien au contraire ! »

Voilà une nouvelle incohérence de nos dirigeants : au lieu de récompenser la bonne gestion des familles qui ont réussi à mettre un peu d’argent de côté, on incite à une attitude moins responsable…

Le témoignage d’une aide-ménagère, lors d’un récent journal télévisé, résume bien la situation : « Cela fait des années que je me prive de sorties pour – malgré mon maigre salaire – économiser, et ce, dans le but de pouvoir faire face aux frais que représenteront sans doute les études de mes enfants. Et l’on voudrait me sanctionner pour cette attitude ?! Ce serait vraiment injuste ! »
ADD_THIS_TEXT
A salaires égaux, même modestes, certaines familles « se serrent la ceinture » pour sécuriser un peu plus leur avenir et celui de leurs enfants, quand d’autres ne font pas ce choix… Sans juger les secondes, il est inadmissible de sanctionner les premières.

D’après la Confédération Syndicale des Familles (CSF), la prise en compte du patrimoine pourrait avoir des conséquences (APL diminuée) pour quelques 650.000 ménages modestes. Cette association, comme toutes les autres, a émis un avis défavorable sur cette réforme. Même la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, pourtant première concernée puisque versant elle-même les APL, a estimé que ce projet n’était pas correct.

Le gouvernement continue pourtant d’ignorer tous ces avis défavorables…

Consultez aussi nos articles :

Si vous avez des questions d’ordre juridique ou fiscal sur ce sujet, connectez-vous ou créez votre espace adhérent Gererseul et posez vos questions directement à nos partenaires dans l’onglet « Mes services exclusifs » puis « Assistance fiscale/juridique » (service réservé à nos abonnés payants).

Pages similaires

Pages populaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez