Comment payer moins d’impôts sur les revenus locatifs meublés ?

En location meublée, vous pouvez opter pour le régime réel plutôt que pour le forfait. Sachez saisir l’opportunité car celui-ci peut se révéler beaucoup plus avantageux, bien que plus complexe à gérer…

 

Rappelons que les loyers perçus dans une location meublée ne sont pas, fiscalement parlant, des revenus fonciers (liés aux logements loués nus), mais des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). 

 

Le choix entre deux régimes

Lorsque les revenus sont inférieurs à 70.000 € / an, c’est le régime du micro-BIC qui s’applique, offrant deux options : le régime forfaitaire ou le régime réel.

 

Le régime forfaitaire vous permet de bénéficier d’un abattement de 50 % : en clair, seule la moitié des loyers seront imposés à l’impôt sur le revenu (IR) et soumis à la CSG à 17,2%. Par exemple, si vos loyers annuels ont représenté 10.000 € (BIC), seuls 5.000 € seront intégrés à votre revenu imposable. Si votre tranche marginale d’imposition est à 30 %, votre ardoise fiscale sera de 2.360 € (47,2 % de 5.000 €).

 

Le régime réel, lui, vous permet de déduire les charges des loyers encaissés, mais aussi de procéder à un amortissement du logement, sur une longue durée. Par exemple, si votre logement locatif vaut 150.000 € et que vous l’amortissez sur 25 ans, vous pouvez déduire 6.000 € / an ; une somme à ajouter aux charges déductibles. S’il est négatif, ce déficit est reportable les années suivantes et vient donc réduire les bénéfices futurs.  Double impact positif donc : non seulement vous réduisez vos impôts de l’année, mais aussi, le cas échéant, celui des années suivantes.

 

A noter ! Les charges déductibles comprennent souvent les intérêts d’emprunt, la taxe foncière, les primes d’assurance, les honoraires versés à une agence immobilière, à un notaire ou à un expert-comptable (la réduction d’impôt ne concerne que les deux tiers de la facture « frais de comptabilité »), les achats de fournitures, les dépenses d’entretien et de réparation, les frais de gestion courante (frais postaux, téléphone, internet…), les frais liés à la consommation d’énergie (eau, électricité, gaz), etc.

 

Ne cédez pas à la facilité !

En règle générale, trop de contribuables optent pour le régime forfaitaire « par facilité ». Mauvaise idée… Dans la majeure partie des cas (pas pour les plus faibles revenus = moins de 4.000 € /an, par exemple), témoignent les fiscalistes, le régime réel est plus avantageux pour les investisseurs. Pour le site jedeclaremonmeuble.com, le régime réel est plus avantageux pour 85 % des loueurs en meublé.

Bien sûr, la gestion de la déclaration d’impôt est plus compliquée dans le cadre de l’option au réel, mais il y a des solutions !

Les experts de jedeclaremonmeuble.com ont des offres attractives pour vous accompagner dans cette démarche de déclaration fiscale. N’hésitez pas à faire appel à ce partenaire que nous avons sélectionné pour vous !

Laissez un commentaire

  1. Artieri says:

    Pour quelqu’un de novice, tout est vraiment très, très bien expliqué. Le plus simple n’est pas souvent le plus avantageux. Renseignez vous grâce à ce site qui est vraiment fait pour vous, pour nous qui payons beaucoup trop de taxes pour rien….. Merci encore au rédacteur de cette belle explication…………

  2. Anonyme says:

    Excellente analyse, j’expérimente depuis le réel simplifié depuis des années : c’est complexe, je gère moi-mêmes sous la super vision d ‘une amie comptable. Toutefois je n’ai plus d’amortissements à déduire mis je pourrai encore récupérer les déficits des premières années;
    merci pour cet article !
    Cordialement

  3. carbonneau says:

    Excellente analyse, j ai opté pour le réel simplifié que je déclare sous le contrôle d’une amie comptable, c’est du travail et du souci mis ça vaut la peine !
    Merci

  4. Matthieu says:

    La meilleur fonctionnalitée que vous pourrez créer, c’est lorsqu’on met nos recettes et dépenses dans l’appli de Gérer Seul c’est que les meme données soient misent également automatiquement dans celle de Jedeclaremonmeublé.

    • Catherine says:

      Bonjour, oui je comprends, c’est une bonne remarque et nous allons réfléchir à une solution.

Laissez un commentaire