Eco-PTZ : vous pouvez le demander 2 fois pour un même logement, y compris au cours d’une seule année

L’éco-PTZ accessible aux bailleurs a été prolongé jusqu’en 2021. Profitez-en ! Il vous permet de substantielles économies si vos logements locatifs ont besoin de travaux.

La loi de finances pour 2020 a prorogé le bénéfice de l’éco-PTZ, accordé pour des logements ayant été construits il y a plus de 2 ans, et représentant la résidence principale de l’occupant. N’hésitez pas à lire nos fiches pratiques L’éco-PTZ pour faire des travaux à moindre coût et Les infos « finances » de l’éco-PTZ.

Information importante : jusqu’au 31 décembre 2021, vous pouvez demander un 2ème éco-PTZ pour le même logement, et ce, même au cours de la même année.

Cette demande d’éco-PTZ complémentaire doit être faite dans un délai de 5 ans à partir de l’émission de l’offre du 1er éco-PTZ. Si vous avez besoin de ce second prêt au cours de la même année de demande du 1er, c’est aussi possible.

Les conditions :

  1. Ce 2ème prêt doit financer d’autres travaux que ceux financés par le 1er éco-PTZ et cette série de second travaux doit obligatoirement concerner l’une des améliorations citées ci-dessous :
    • l’isolation thermique de la toiture, des murs donnant sur l’extérieur, des portes donnant sur l’extérieur (au moins la moitié des portes) et des fenêtres (là encore, au moins la moitié). Pour ces dernières, les matériaux utilisés doivent remplacer des parois en simple vitrage ;
    • l’isolation des planchers bas ;
    • l’installation, la régulation ou le remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire :
    • l’installation d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.
  2. Le total des 2 éco-PTZ ne doit pas excéder 30.000 €.

    Attention ! Les travaux financés par l’éco-PTZ doivent impérativement être réalisés par une entreprise (pas question de les réaliser vous-même, donc) bénéficiant du label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

    La recherche d’une entreprise RGE peut être faite à partir d’un service en ligne des Pouvoirs Publics.

    Une fois les travaux définis, vous devez vous adresser à une banque (qui a signé une convention avec l’Etat) muni des formulaires Emprunteur et Entreprise complétés et d’autres éléments :

    • Un justificatif de l’utilisation du logement en tant que résidence principale (si le logement n’est pas encore loué en tant que résidence principale, il doit le devenir dans les 6 mois qui suivent la date de réalisation des travaux) ;
    • Votre dernier avis d’imposition ;
    • Le descriptif des travaux faisant notamment apparaître le montant prévisionnel des travaux, signé par chaque entreprise, ainsi que l’ensemble des devis détaillés associés.

Pages similaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez