Grand Paris : une polémique fiscale lancée par NKM

Grand Paris : une polémique fiscale lancée par NKM

Si NKM rappelle qu’elle a toujours cru au Grand Paris, en ayant notamment soutenu le projet de « Grand Paris Express » en tant que ministre des transports, elle affirme néanmoins que le « le gouvernement et la majorité socialiste à Paris ne font absolument pas un Grand Paris des projets pour trouver des réponses aux problèmes de logement et de transport des Parisiens et des Franciliens ».

Le projet Grand Paris des socialistes serait, selon NKM, « un Grand Paris de l’impôt, avec un budget de 3,4 Mds€, une explosion de la cotisation foncière des entreprises, une augmentation de 20 % de la taxe d’habitation, un doublement des amendes de stationnement … »

L’ancienne ministre enfonce le clou : « Ils font un Grand Paris de la mutualisation de la dette de la Seine-Saint-Denis »… « Un Grand Paris des postes à se partager entre élus »… Le tout en rappelant que les « récentes chamailleries entre Claude Bartolone et Anne Hidalgo pour savoir qui va avoir la présidence d’une organisation qui n’est pas encore créée » sont plutôt « frappantes ».

Au-delà du soutien de choc dont Nathalie Kosciusko-Morizet bénéficie en la personne de l’ex-président Nicolas Sarkozy venu à son 1er meeting le 10 février, Valérie Pécresse a également promis qu’elle soutiendrait « de toutes ses forces » Mme Kosciusko-Morizet pour les municipales. Cette dernière ayant rajouté que « si Anne Hidalgo gagne Paris, le vrai patron de Paris ne sera pas Mme Hidalgo mais Claude Bartolone en 2016, parce qu’il sera président de la métropole du Grand Paris ».

Olivier Paupe – © 2014 Gererseul.com