Louer à des étudiants : bonne ou mauvaise idée ?

Les étudiants représentant un vivier important de locataires potentiels, les bailleurs s’y intéressent beaucoup. D’autant plus que louer à des étudiants représente pas mal d’avantages. Tour d’horizon des avantages et des inconvénients de cette catégorie de locataires.

Les étudiants représentent une clientèle importante des locations meublées

Si vous souhaitez absolument faire de la location meublée, alors les étudiants sont une cible privilégiée. La majorité des étudiants recherchent un logement meublé. Logique : ils sont de passage, souvent dans une ville où ils ne vont pas forcément faire leur vie. Si, en tant que bailleur, vous préférez vous placer sous le statut de loueur en meublé (LMP ou LMNP), intéressez-vous donc à la location étudiante.

De plus, la location meublée donne la possibilité de bénéficier d’un dépôt de garantie deux fois plus important que celui lié aux baux nus (deux mois au lieu d’un seul). Si des dégradations sont constatées à la fin du bail, cela représente une sécurité intéressante.

En revanche, si vous préférez louer avec un bail nu, les étudiants représenteront alors une cible peut être moins intéressante car trop volatile. Les changements réguliers de locataires entraînent des frais. Exception à cette règle générale : les appartements un peu confortables (2 pièces au moins) qui peuvent être conservés au-delà de la période des études… ou les grands appartements dans lesquels la colocation est possible.

Les étudiants plébiscitent la colocation, à la mode pour les logements confortables

Dans ce cas, il n’est pas rare que des étudiants signent un bail nu de 3 ans ou plus, correspondant à leurs années d’études. Attention, dans ce cadre, à signer un bail adéquat ! Nous vous avons d’ailleurs rédigé un dossier spécifique pour découvrir les baux possibles pour louer en colocation : « Colocation : quel bail choisir ? Bail unique ou bail individuel ».

Les étudiants permettent une combinaison bail de 9 mois + location saisonnière

Si le logement est situé dans une zone touristique, la combinaison « bail de 9 mois + location saisonnière » (en juillet, août et septembre) est intéressante car elle procure de meilleurs rendements qu’une location classique sur 12 mois. En effet, la location notamment estivale à la semaine est plus rémunératrice pour le bailleur.  

Les étudiants sont souvent garantis par leurs parents ou par le dispositif Visale

Côté paiement des loyers, peu de soucis généralement de la part de cette catégorie de locataires. En effet, la plupart du temps, les parents se portent caution (garant), quand ils ne signent pas le bail eux-mêmes, vous réglant les loyers directement. A vous, bailleur, dans ce cas, de vérifier la solvabilité des parents de votre potentiel locataire.

Lorsque leurs parents ne les aident pas financièrement, les étudiants peuvent bénéficier de multiples aides et garanties des Pouvoirs Publics. La CAF, par exemple, peut amoindrir l’effort de loyer via l’APL. La garantie Visale, également, proposée gratuitement par les Pouvoirs Publics aux bailleurs, est accessible aux étudiants. Régulièrement améliorée, la garantie Visale est incontestablement un plus.

Si vous avez des questions d’ordre juridique ou fiscal sur ce sujet, connectez-vous ou créez votre espace adhérent Gererseul et posez vos questions directement à nos partenaires dans l’onglet « Mes services exclusifs » puis « Assistance fiscale/juridique » (service réservé à nos abonnés payants).

Pages similaires

Pages populaires

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Partagez7
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez
7 Partages