fbpx

Augmentation des loyers : l’IRL attendu en forte hausse ces prochains mois

IRL

Avec la reprise de l’inflation, l’Indice de référence des loyers devrait reprendre une courbe ascendante à l’avenir. L’IRL du 2ème trimestre 2021 le présage, en s’établissant à 131,12.

 

L’inflation repart

Depuis le 1er trimestre 2020, l’Indice de référence des loyers publié par l’INSEE stagnait. Il repart aujourd’hui à la hausse, et celle-ci devrait encore s’accentuer dans les mois à venir, d’après les spécialistes. 

De fait, l’inflation qui reste encore limitée en France s’affiche en forte hausse dans d’autres pays. L’Allemagne a enregistré début juin un taux d’inflation de + 2,5 % sur un an, et l’Espagne de + 2,4 %. Le département « statistiques » de la Commission européenne, Eurostat, indique que la zone euro a enregistré une hausse du taux d’inflation de 2 % sur un an (au 1er juin), soit son plus haut niveau depuis octobre 2018. Avec + 1,6 %, la France s’inscrit dans la moyenne des pays de la zone euro.

La Commission européenne prévoit une inflation de 1,7 % en zone euro, en 2021, et de 1,3 % en 2022. 

Egale à 0,5 % en 2020, l’inflation française pourrait ainsi s’accroître en 2021 et 2022.

 

Bonne raison pour revaloriser vos loyers avec l’IRL !

Raison de plus pour appliquer à vos locations l’augmentation légale annuelle de l’IRL. Evidemment, encore faut-il que vous ayez inscrit cette possibilité dans le bail nu ou meublé que vous avez signé avec votre locataire. Si tel n’est pas le cas, le loyer ne peut évoluer et doit rester le même pendant toute la durée du contrat de location. 

Il est donc très important de penser à insérer une clause de révision du loyer dans le bail que vous signez avec votre locataire. N’hésitez pas à utiliser les contrats de bail pré établis, proposés par Gererseul qui vous permet de télécharger en temps réel vos documents personnalisés et certifiés. 

Si l’IRL a été intégré dans le bail, l’augmentation du loyer est possible à la date de révision indiquée dans le contrat ou, à défaut de date clairement indiquée, à la date anniversaire de la signature du bail de location. 

 

Comment calculer l’augmentation IRL ? 

Si vous souhaitez calculer vous-même l’augmentation du loyer, vous devez vous y prendre ainsi : multipliez le montant du loyer par le dernier indice IRL et divisez ensuite ce résultat par l’indice IRL noté au moment de la signature du bail. Prenons l’exemple d’un bail signé au cours du 2ème trimestre 2019, avec un loyer (L) de 500 €. L’indice IRL, au moment de la signature du bail atteignait 129,72 (P). Au 2ème trimestre 2021, il est donc de 131,12 (N). 

Pour connaître votre nouveau loyer, vous devez réaliser le calcul suivant : (L x N) / P. Dans notre exemple (500 x 131,12 / 129,72), le nouveau loyer atteint donc 505,39 €. Certes, cela peut paraître peu – cela fait tout de même près de 65 € pour l’année – mais n’oubliez pas que cette augmentation annuelle va se cumuler, année après année, et donc permettre, à terme, une revalorisation intéressante ! 

Une revalorisation d’autant plus importante que les rendements sont parfois en baisse en raison des charges  toujours plus lourdes (contraintes liées à l’écologie, loi Energie-Climat) qui pèsent sur l’immobilier locatif. N’hésitez pas à lire nos fiches pratiques vous donnant des conseils sur les différentes manières d’améliorer le rendement de vos biens locatifs :

Autre bonne raison d’augmenter votre loyer via l’IRL chaque année : cela habitue votre locataire à cette augmentation annuelle légale. Si vous ne le faites pas régulièrement, elle sera moins bien acceptée… Bien entendu, si vous souhaitez ne pas augmenter le loyer, c’est votre droit. Mais pensez alors à indiquer à votre locataire ce geste. Ainsi, il ne sera pas surpris si vous reprenez l’indexation l’année suivante.

 

Gererseul peut calculer la revalorisation à votre place !

En vous abonnant à Gererseul, vous n’oublierez déjà pas (comme de nombreux bailleurs !) de procéder à cette augmentation annuelle légale du loyer. Le site vous le rappellera, en effet, automatiquement à la date de révision indiquée dans votre bail. 

Notre outil vous proposera même de calculer pour vous, automatiquement le montant du nouveau loyer.  En effet, un mois avant la date de révision du loyer, vous recevez une alerte vous prévenant qu’un courrier de révision est prêt dans votre espace abonné. Vous disposerez ensuite d’un délai d’un an à compter de la date possible de révision, pour en faire la demande auprès de votre locataire. Attention ! La révision n’est pas rétroactive.

Important ! Les baux de 9 mois signés avec des locataires étudiants ou les baux mobilité de 10 mois ne sont pas indexés sur l’IRL puisqu’ils durent moins d’1 an.

Laissez un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez